4695289211Les scanners laser représentent un outil relativement récent dans le monde de la technologie minière. Ces scanners peuvent être déployés sur des plateformes aériennes, terrestres et souterraines. Chaque installation est optimisée en fonction de différents environnements et ainsi différentes applications. Voici un aperçu rapide des trois plateformes de capteurs et les applications les plus habituelles dans le secteur minier :

  • Aérien : Les scanners laser aériens profitent d’un point de vue en hauteur avantageux afin de faire le levé de grandes zones à la surface de la Terre, comme des réserves, des fossés et des installations de gestion des déchets. Avant que la technologie de balayage laser n’apparaisse, les sites miniers à ciel ouvert, les oléoducs et les gazoducs, les routes et les lignes électriques étaient cartographiés grâce à des relevés aériens de photogrammétrie. La contrainte ne reposait pas sur la technologie des capteurs de scan mais plutôt sur la capacité de charge des drones (UAV) utilisés pour porter les capteurs; la miniaturisation ne permettait pas encore un bon balayage laser aérien. De nos jours, les drones peuvent porter à la fois des scanners laser et des cameras visuelles, permettant aux données des nuages de points d’être inscrites avec des images “RGBN”. De tels systèmes ne sont accessibles que depuis quelques années et sont devenus très populaires dans le secteur minier, grâce à leur performance, leur flexibilité et leur mobilité.
  • Terrestre : Jusqu’à aujourd’hui, l’utilisation de scanners laser terrestres s’est avérée une vraie réussite pour les mines à ciel ouvert et leur zone d’influence. Les enquêtes d’accidents/incidents sont un exemple intéressant des scanners laser dans les mines à ciel ouvert. Des nuages de points en 3D de ces lieux permettent aux enquêteurs d’avoir une vue 3D de la zone à l’échelle, ce qui leur permet de déterminer les causes et d’empêcher des accidents similaires dans le futur. Les plateformes pour les scanners terrestres étaient généralement limitées aux tripodes (par ex : balayage immobile), mais ces derniers années, elles ont été installées sur des plateformes mobiles offrant une meilleure flexibilité et plus de rapidité. Tout comme les scanners aériens, les données de balayage terrestre sont souvent complétées par des photographies afin de créer une représentation de l’environnement plus réaliste et visuellement exacte.
  • Souterraine : Il s’agit d’un environnent de travail fondamentalement difficile en raison des espace restreints et d’un manque de visibilité “générale”. Toutes les opportunités de générer des données souterraines 3D exactes sont généralement les bienvenues, ce qui explique le récent intérêt pour le balayage laser souterrain. Les scanners laser stationnaires spécialement conçus pour les zones souterraines sont sur le marché depuis seulement quelques années. Les premiers cas concernaient les enquêtes d’accidents, le contrôle de la convergence, les études hors profil et les calculs volumétriques de chambres minières. Cependant, la révolution du balayage laser mobile a désormais rejoint les souterrains et le premier scanner laser 3D mobile spécialement conçu pour les mines souterraines est arrivé sur le marché plus tôt cette année. Développé depuis 2006 et conçu à partir d’une technologie ultramoderne, l’uGPS Rapid Mapper™ est un système sensoriel indépendant de l’infrastructure qui fournit des capacités d’acquisition de nuages de point 3D sur une plateforme mobile. L’uGPS Rapid Mapper™ convient à tous les logiciels et équipementiers ainsi que toutes les machines grâce à sa cartographie sophistiquée et ses algorithmes filtrants. Il peut également fournir des données de nuages de point 3D géo référencées exactes en un rien de temps comparé à des méthodes conventionnelles. Cela a permis de profiter de nombreuses nouvelles opportunités pour la topographie minière souterraine, tels que l’évolution rapide du développement, le balayage/contrôle des puits, les capacités de visualisation ultra-rapides des mines et plus encore.