IMG_2042La technologie de balayage laser a évoluée de manière similaire au GPS (“Global Positioning Systems”) en termes d’adoption par le secteur minier. La technologie GPS est maintenant utilisée par plusieurs appareils différents comme les téléphones portables, les voitures et les ordinateurs, alors qu’au départ, peu de gens savaient comment cela fonctionnait et quelles opportunités en découlaient. Le balayage laser est un exemple plus récent d’une genèse technologique dans le secteur minier.

Le concept du balayage laser existe depuis les années 60 mais ça n’est que récemment qu’il a commencé à s’infiltrer dans les nombreux aspects de la vie quotidienne. La Xbox Kinect est par exemple une forme de technologie de balayage laser. Ce système de jeu scanne les joueurs en temps réel, enregistrant leurs tailles, leurs formes et leurs mouvements et utilise ainsi toutes ces informations afin de créer une réalité virtuelle.

La technologie de balayage laser est un concept relativement simple à comprendre. Les appareils qui utilisent ce type de technologies le font en utilisant des points 3D générés par ces capteurs afin de définir des environnements réels. L’ensemble de ces points est appelé un “nuage de points” et est souvent utilisé afin de fournir un modèle fonctionnel final de l’environnement ou de l’objet en question. Ce nuage fournit une représentation 3D précise qui peut alors être importée et manipulée dans un pack logiciel de Conception assistée par Ordinateur (CAO).

Le balayage laser a fait sa première apparition dans le secteur minier dans les années 90. Cependant, le progrès a été lent jusqu’au jour où les capacités de bande passante et de stockage de disque dur se sont développées et sont devenues plus économiques pour les utilisateurs. Au cours de cette décennie, Maptek a été le pionnier de ce domaine et a permis de présenter au secteur minier la technologie de balayage laser grâce à leur Ligne de Produits I-Site. Aujourd’hui, la technologie de balayage laser est utilisée dans de nombreuses applications minières, allant de la navigation de véhicules autonomes à la détection et le suivi d’objet, la cartographie souterraine mobile et la modélisation des réserves, entre autres.